Chaire Cyberdéfense et Cybersécurité

« Cas pratiques juridiques dans le Cyberespace : OIV , PME et collectivités, Crise internationale » - Mardi 3 février

La Chaire Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr, Sogeti, Thales et les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan vous convie à la journée d’études « Cas pratiques juridiques dans le Cyberespace : OIV, PME et collectivités, Crise internationale » le mardi 3 février 2015, de 9h à 17h45, Amphithéâtre Austerlitz, Hôtel National des Invalides, 75 007 Paris. Christian GUERRINI Directeur de mission cybersécurité chez Sogeti France, filiale du Groupe Capgemini, interviendra à 17h15 avec Thales sur le thème « Recommandations pour les OIV et les entreprises ».

Dans le cadre des Cyberattaques quel cadre juridique doit-on à appliquer selon les circonstances ? Quel est l’arsenal juridique existant à notre disposition ? Faut-il en rester aux lois nationales ?

Lesquelles sont à appliquer ? A partir de quels faits juridiques ou seuils de gravité les lois internationales entrent-elles en vigueur ?

Rebondissant sur la prochaine publication des décrets d’application de la Loi de Programmation Militaire (LPM) relatifs aux obligation imposées aux OIV, et aux sanctions applicables en cas de non-respect, la chaire Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr - Sogeti – Thales propose une approche novatrice, avec un exercice d’expertise juridique appliqué à trois scénarios fictifs mais réalistes, couvrant un large panel des risques et menaces Cyber, tant sur le plan local, national ou international :

• Une attaque de grande ampleur sur un OIV, avec des dégâts matériels et humains considérables.

• Une attaque sur une entreprise de taille moyenne doublée d’une attaque sur une collectivité territoriale.

• Une attaque d’un État souverain par un autre État.

Quelle qualification de ces attaques dans ces trois scénarios, quel cadre juridique, quelles règles de droit et lois nationales et internationales s’appliquent ?

Découvrez le programme de cette journée :

Inscription obligatoire (nombre de places limité à 150)

todo todo
TWITTER